COVID-19 | Les commandes restent opérationnelles | Difficulté d'approvisionnement | Transporteurs réquisitionnés pour les priorités | Patience.
Close
Loading...

Armes Grand Siècle

  DE CAPE ET D'EPEE
D'Artagnan, Lagardère... que de noms fameux ont illustré cette époque où le Roi soleil a donné toute la splendeur à la cour de France
.Les épées, rapières, dagues, mousquets entre les mains des mousquetaires et spadassins enveloppés dans leurs capes à cheval ou en duel ont été les acteurs de romans du Grand Siècle
La rapière: Le mot "Rapière " se réfère généralement à une épée à lame relativement longue caractérisée par une poignée protectrice qui est construite pour assurer la protection de la main brandissant l'épée. Certains échantillons de rapière historiques comportent également une large lame montée sur une poignée de rapière typique. Le terme rapière peut être déroutant parce que cette arme hybride peut être catégorisée comme un type de sabre. Alors que la lame de rapière pourrait être assez large pour couper.
Elle est conçu pour effectuer des attaques rapides et agiles. La lame peut être aiguisée sur toute sa longueur ou aiguisée seulement du centre à la pointe comme décrit par Capoferro. Pallavicini un maître rapière en 1670, a fortement préconisé l'utilisation d'une arme avec deux arêtes de coupe. Un exemple typique serait peser 1 kilogramme et avoir une lame relativement longue et mince de 2,5 centimètres ou moins en largeur, 104 centimètres ou plus en longueur et se terminant par une pointe fortement pointue. La longueur de la lame d'un certain nombre d'exemples historiques, en particulier les rapière italiennes au début du XVIIe siècle, est bien plus de 115 cm et peut même atteindre 130 cm
Demande de devis pour un événement