Close
Loading...

Fusil Français 1728

Move your mouse over image or click to enlarge

Le modèle de 1728 et son successeur de 1746 ont été utilisés par les troupes  françaises et indiennes en Amérique du Nord de 1754 à 1762. On le retrouvera au Canada utilisé par les trappeurs. Davy Crockett en a possédé un.


Plus de détails


483.79€ TTC

Nous vous conseillons 30 autres produits dans la même catégorie :

trois armureries fabriquaient ces modèles: Charleville, Maubeuge, et St. Etienne. la plupart des modèles 1728 ont été fabriqués à St. Etienne, donc nommé mousquet de Saint-Etienne.

Après l'invention de fusils au début du XVIIe siècle, de plus en plus de mousquets ont été fournis de nouvelles techniques. Maintenant, ils ont dépassé leurs prédécesseurs dans la portée et la fiabilité. Les mousquetaires français étaient équipés de la nouvelle technique aussi. En 1717, enfin le fusil d'infanterie est apparu et a été utilisé pendant plus de 120 ans, de 1717 à 1840, en plusieurs variations. Plus tard, il a été appelé mousquet de Charleville.

Ici nous offrons une belle réplique du modèle 1728, équipé de toutes les caractéristiques de son modèle original: armement et baguette en acier sont vraies

Histoire du mousquet

Le début du XVIIIe siècle a apporté une quantité de développements dans la mousqueterie française. Un modèle normalisé a finalement été établi en 1717. Cependant l'abondance des modèles marins, et le fusil de chasse en Amérique du Nord relégué, le mousquet de 1717 a été utilisé par les forces françaises stationnées en Europe. Le 1717 a été remplacé onze ans après en 1728 par un modèle utilisant trois bandes de baril pour tenir son baril 46 3/4 pouces en place. Ce mousquet est un bel exemple des courbes élégantes des mousquets au début du XVIIIe siècle. Notez la forme spéciale de la crosse, communément appelée « patte de vache » ou pied de vache.

Le mousquet de 1728 était le mousquet porté par la majorité des troupes Français en France et la guerre des Indiens (voir les images des compagnies franche de la marine et du régiment de Bearn). Les changements survenus dans les années 1740 comprenaient l'utilisation normalisée d'un baguette d'acier en 1743.  

Il y avait trois arsenaux qui faisaient les modèles 1728: Charleville, Maubeuge, et Saint-Etienne. Saint Etienne était le plus grand producteur et à cause de cela le 1728 est souvent appelé le mousquet de Saint-Etienne. C'est Saint Etienne qui a fourni la majeure partie des armes à la marine pour les compagnies franche de la marine à la fin des années 1740. Après 1754, quelques modifications supplémentaires ont été faites, mais il est peu probable que beaucoup des mousquets de 1754 ont fait les combats en Amérique du Nord en raison des grandes quantités mousquets dans les Armureries de la Nouvelle-France. En 1763, le mousquet 46 de 3/4 pouces a été abandonné pour un nouveau modèle plus court connu communément sous le nom de Charleville.
Toutefois, l'utilisation du modèle 1728 s’est poursuivi en Amérique du Nord. Une nouvelle armée s'était constituée dans les années 1770 avec un besoin urgent d'armes. L'armée continentale des États-Unis était plus qu'heureuse d'acheter les armes anciennes de la France pour les aider dans leur lutte contre la Grande-Bretagne. De plus, il est possible que des magasins capturés en Nouvelle-France soient remis à la milice québécoise pour se défendre des envahisseurs américains en 1775-1776, ou tombent dans les mains des américains après la chute de Montréal. Au moins un d'entre eux a été trouvé (dans une collection privée) et a été marqué "US " sur la serrure

 



Demande de devis pour un événement